Orientation. Bien choisir dès le collège.

« Il faut donner le choix aux élèves de troisième. Si on ne les informe pas, leur voie reste figée », explique Arnaud Guilbert, principal du collège des Abers, à Lannilis. Dans le but de donner le choix aux adolescents, les collèges et lycées du bassin de Brest-Landerneau, ainsi que le CIO (Centre d’information et d’orientation), organisent la huitième édition du forum Trajectoires post troisième. 30 lycées seront sur place pour présenter leur établissement, pour 4.500 élèves, accompagnés de leurs parents, qui assisteront à l’événement.

Aussi important en troisième qu’en première

L’orientation pour choisir sa filière en première ou ses études post-bac est connue par les élèves leurs et parents. Mais qu’en est-il de l’orientation avant d’entamer le lycée ? Selon les enseignants, les choix effectués à ce moment peuvent être aussi importants que ceux faits avant l’entrée à l’université. « Il n’y a pas que la seconde générale, explique Catherine Boënnec, proviseure du collège et lycée de l’Harteloire.
Il faut être à l’aise pour réussir, et il y a des élèves qui trouvent leur place en Bac pro et qui s’orientent très tôt. » Il ne faut pas oublier que les lycées de Brest sont désectorisés, et que les élèves peuvent donc faire une demande de dérogation. Les collégiens auront accès à différents stands tout au long de la matinée. Un moyen de connaître les différentes filières, avant les portes ouvertes. « Les élèves sont très visuels, souligne Anne-Marie Jambou, proviseure du lycée professionnel de Pont-de-Buis. Ils sont attirés quand ils voient à quoi ressemble le métier. » Rien n’est figé en terme d’orientation. La possibilité de changer de filière reste ouverte tout au long de la scolarité. Mais pour essayer de faire le bon choix dès le début, des petits stages sont proposés. « Parfois, on a une image négative et un peu vieillotte de certains métiers, déplore Éric Lamour, principal du collège de Penn-ar-C’hleuz. On essaye de changer cette idée, puisque beaucoup d’élèves trouvent un, boulot dès la fin de leur Bac pro, alors qu’à la fac, ils ne sont que 40 % à passer en deuxième année. »

Pratique
Samedi 27 janvier, de 9 h à 13 h, à la Halle du Moulin-neuf, à Guipavas. Renseignements sur le site Internet, www.ecolescollegeslycees-public-brestlanderneau.ac-rennes.fr

Publié dans Le Télégramme le 11/01/2018.

-->