Lycée de l’Élorn. Des meubles à la façon de Nakashima.

Des élèves de première année de BTS DRB (Développement et réalisation bois) du lycée de l’Élorn ont conçu des meubles à la façon du designer américain George Nakashima.
Comment intéresser des élèves de BTS DRB (Développement et réalisation bois) à la langue de Shakespeare ? C’est la question que s’est longtemps posée Madeleine Moulin, professeur d’anglais au lycée de l’Élorn. Jusqu’à ce qu’elle tombe sur le travail de George Nakashima (1905-1990), architecte et designer américain d’origine japonaise. Pour elle c’est le coup de foudre.

Les œuvres de l’artiste entretiennent en effet une relation particulière avec le bois. Les défauts, les nœuds, les crevasses, les écorces ou les bords irréguliers de l’arbre, loin d’être gommés, se retrouvent dans les meubles créés par Nakashima. Madeleine Moulin a trouvé là un angle d’attaque pour mener à bien un projet transversal aux confluences de l’anglais et du travail du bois.

Miroir, banc, table
Ainsi, les BTS DRB s’attellent à la conception d’une réalisation à la manière de Nakashima. Élèves de première année, Gauthier Le Jeune et Thomas Hallier-Le Gac s’affairent à la construction d’un miroir autoportant, tandis que Bastien Plevert et Nicolas Riou ont opté pour la fabrication d’un banc. Hugues Fily, lui, a misé sur un projet de table.

Tous ces meubles rendent hommage à Nakashima. On y retrouve les caractéristiques qui ont fait la signature de l’artiste américain. Le bois semble brut. Il a conservé ses défauts et ses irrégularités. Des contours sinueux ont remplacé les lignes et angles parfaitement droits. Mais, comme ces élèves vont partir en stage, c’est au cours de leur seconde année qu’ils pourront finaliser ces projets.

Publié dans Le Télégramme le 19/05/2019.

-->