Landerneau : un stage immersif proposé par l’école d’art de Brest à des lycéens de l’Elorn.

Les élèves de terminale du bac pro « étude et réalisation d’agencement » du lycée de l’Elorn, à Landerneau, ont reçu la visite de l’École européenne supérieure d’art de Brest. L’établissement propose aux lycéens intéressés un stage d’immersion, en février prochain.

Un stage d’une semaine en immersion, c’est ce que propose l’École européenne supérieure d’art de Bretagne (Eesab) aux terminales de bac pro « Étude et réalisation d’agencement » (Era) du lycée de l’Elorn. Il aura lieu lors des prochaines vacances de février, pendant une semaine, au sein de l’établissement brestois.

Le directeur de l’école, Yannick Lucéa, et la chargée de médiation, Isabelle Laurent, sont intervenus ce mardi pour informer les élèves du programme « Égalité des chances en École d’art et de design », proposé par la Fondation Culture & Diversité, en partenariat avec le ministère de la Culture et les écoles supérieures d’art.

Seulement 30 sélectionnés

Ce dispositif, mené pour la première fois dans un lycéen landernéen, a pour objectif de donner la chance à ces élèves d’intégrer l’Eesab, et d’y étudier l’art, la communication, ou le design. « C’est important de favoriser l’accès à la culture et aux arts. Il ne faut pas que les élèves pensent que ces écoles sont élitistes », souligne Yannick Lucéa, directeur de l’école d’art.

Accompagnés par leurs enseignants, les terminales intéressés ont jusqu’à janvier pour présenter leur candidature. Chaque année, 35 000 jeunes participent à ce programme à travers la France.

Seulement 30 élèves, au final, seront sélectionnés par un jury, et pourront ainsi visiter le site brestois, participer à des ateliers de gravure, de sérigraphie, et échanger avec les professeurs de l’Eesab. « Et pourquoi pas un ou deux Landernéens ? », sourit la chargée de médiation Isabelle Laurent. Les frais du stage sont pris en charge par l’établissement d’accueil.

Quatre sites en Bretagne

Les lycéens souhaitant rejoindre l’école d’art après leur bac doivent préparer un concours. En plus d’un entretien, les candidats planchent également sur une épreuve de dessin, de culture générale, et de langues.

Plus de 850 étudiants sont inscrits à l’Eesab, au sein des quatre établissements de la région, à Brest, Quimper, Lorient et Rennes. « Les chances d’intégrer une école d’art en Bretagne sont donc multipliées », explique Yannick Lucéa.

Publié dans « Le Télégramme », le 06 octobre 2020.

-->