« Gazette de l’Elorn » : La rédaction s’épaissit.

« La gazette de l’Élorn », le journal du lycée public, ne manque pas de ressources. Sa rédaction s’est même étoffée et compte 21 collaborateurs, de la seconde à la terminale. Lancée l’an dernier, « La gazette de l’Élorn » doit composer avec la démission de deux membres fondateurs. Pour une raison que chacun comprendra : Lucie et Esther ont eu leur bac, en juin, et ont donc quitté l’établissement. Mais le journal du lycée public ne manque pas de ressources. Sa rédaction s’est même étoffée. Elle compte aujourd’hui 21 collaborateurs, de la seconde à la terminale. « Des élèves en filière générale, technique ou professionnelle », souligne la professeur-documentaliste, Morgane Le Quéré, coordinatrice de la publication.
Nouvelles rubriques
La participation d’élèves d’horizons différents diversifie forcément les contenus d’un journal interne dont l’ambition des rédacteurs reste de parler de ses passions et les partager avec les autres lycéens. « Les exemplaires de l’an dernier ont visiblement plu », constate Angèle, une « ancienne » de la rédaction. « Il y a de nouveaux centres d’intérêts, de nouvelles rubriques, comme celle consacrée aux jeux vidéos ». La mise en route d’une machine à 21 contributeurs réclamant un peu de temps, elle n’avait pas encore atteint le plein régime à la sortie du numéro spécial Halloween, avant les vacances. Les dix plumes mobilisées ont, toutefois, réussi à toucher la curiosité du lectorat en développant plusieurs déclinaisons de cette fête des morts à la sauce US : Histoire, cinéma, jeux vidéos, tuto pour fabriquer une tête de citrouille effrayante…). Ce numéro 4 de la gazette de l’Élorn est sorti à 200 exemplaires papier et en version électronique.
Site Internet
D’ailleurs, un site Internet dédié doit se mettre en place. Avec notamment le rajout de musique. « Grâce aux tablettes, nous pourrons réaliser des bandes annonces de présentation du journal », signale Morgane Le Quéré. Mieux rôdée, l’équipe rédactionnelle s’attelle désormais à la préparation du cinquième numéro. Plus épais que jamais. Il devrait sortir avant la fin de l’année

-->